Mettre au cœur de la campagne des municipales le droit à un logement décent, adapté et financièrement accessible est une priorité incontournable pour le mieux vivre ensemble à Crest

Le droit au logement, le droit à avoir un toit sur sa tête, un chez soi qui soit décent et confortable, accessible financièrement, adapté à son état et à la taille de sa famille, est un droit humain fondamental. C’est de la responsabilité de la Municipalité d’œuvrer à ce que ce droit soit effectif.

Le diagnostic territorial du PLU décrit le parc de logements de la ville de Crest et donne les enjeux pour l’avenir:

«- Diversifier le parc de logements afin de mieux assurer le parcours résidentiel des habitants ;

– Maîtriser le développement urbain dans l’enveloppe urbaine actuelle ;

– Améliorer le parc de logements locatifs sociaux existant ;

– Développer des projets de rénovation et de résorption de l’habitat insalubre dans le centre-ancien ;

– Produire des appartements qualitatifs attractifs dans le centre-ville.»

C’est une réponse de gauche que nous voulons apporter. Une réponse qui mette l’humain au centre du projet.

Pour améliorer l’offre de logements sociaux, nous voulons travailler en étroite collaboration avec les travailleurs sociaux et les bailleurs sociaux. De fait Crest contient environ 20 % de logements sociaux, mais environ 50 % de la population n’est pas imposable sur le revenu. Nous voulons aussi réserver du logement pour l’accueil en urgence des femmes victimes de violences.

Nous voulons résolument combattre l’habitat insalubre. C’est une question de dignité humaine et de santé publique. Pour cela

– nous créerons un service communal ou intercommunal à même de procéder à des inspections de salubrité, à même de mettre les mots sur les maux, à même de rappeler leurs droits et leurs responsabilités aux locataires et aux propriétaires, à même d’engager les procédures nécessaires de lutte contre l’habitat insalubre

– nous mobiliserons tous les partenaires publics et privés compétents sur le sujet et les moyens prévus à cet effet par l’État.

Nous voulons faciliter la rénovation des habitations

– en incitant et en accompagnant les locataires, les propriétaires bailleurs, les propriétaires occupants et les propriétaires de logements vides à réaliser les travaux nécessaires (réhabilitation esthétique ou architecturale, adaptation à la perte de mobilité, isolation thermique, remplacement des canalisations d’eau potable en plomb …),

– en créant un guichet unique dédié, pour obtenir tous les renseignements nécessaires au montage des dossiers, en lien avec le service d’urbanisme et les organismes existants (Action logement, ANAH, CAUE, ADIL, CAF, Caisses de retraite…).

Bref nous engagerons une opération programmée d’amélioration de l’habitat.

En effet réhabiliter les plus de 500 logements vacants pour beaucoup vétustes permettra une densification urbaine de qualité plutôt qu’un étalement urbain sur des terres agricoles ou des terrains inadéquats. Cela améliorera le bien-être des occupant.e.s actuel.le.s, favorisera l’installation de nouveaux habitant.e.s dans le centre ville, cela contribuera à l’amélioration du cadre de vie. Des maisons riveraines entretenues, ce sont des rues accueillantes pour les résidents et les visiteurs. La ville prévoira de plus de créer de nouveaux espaces verts et ombragés, et d’améliorer les existants par l’installation de mobilier urbain pour faciliter l’urbanité et la convivialité (bancs…).

Enfin nous accompagnerons les Crestois.e.s dans leurs initiatives individuelles pour économiser sur leur consommation énergétique et s’inscrire dans un dispositif « territoire à énergie positive ». Nous améliorerons notre plan local d’urbanisme (PLU) pour la transition écologique. Nous serons partie prenante de la lutte contre la précarité énergétique.

Catherine Panne et Claude Rias pour l’équipe de « Réinventons Crest »