Notre santé est notre bien le plus précieux. Pour la préserver, il est important que l’offre de soins sur Crest et la vallée de la Drôme soit en adéquation avec les besoins réels.

Tribune de Christian Braillon et Monica Fioriello, pour l’édition du Crestois du 13 février 2020

Notre santé est notre bien le plus précieux. Pour la préserver, il est important que l’offre de soins sur Crest et la vallée de la Drôme soit en adéquation avec les besoins réels. 

Nous savons toutes et tous que, dans une petite ville comme la nôtre, implantée au cœur d’un territoire rural, rien n’est jamais acquis. Il faut se battre, sans cesse, pour faire entendre la voix de la ruralité, pour préserver un maillage territorial adéquat et équilibré, afin que nous puissions, nous aussi, avoir un égal accès à un service de soins de qualité. 

Sur ce plan, la municipalité et l’intercommunalité ont un rôle fondamental à jouer. 

Pour notre équipe, cela se décline de plusieurs manières différentes : 

Nous protégerons notre hôpital et contribuerons à son développement, en lien avec les professionnels de santé du territoire. Sa présence dans notre ville est une richesse. Pour la pérenniser, nous devons œuvrer à son développement en utilisant les moyens à notre disposition. C’est le rôle du maire et du Conseil municipal de défendre l’hôpital, en assumant son rôle au sein du Conseil de surveillance (soutien aux projets, dialogue avec l’ARS…) 

Nous voulons accompagner le projet de déplacement de la gériatrie à proximité du nouvel hôpital, en veillant au bien-être des résidentes et des résidents.

Nous accompagnerons les professionnels dans leurs projets d’installation pour consolider l’offre de santé. Aujourd’hui, nous avons suffisamment de médecins généralistes sur la commune. Mais il faut penser à long terme si nous voulons que ce soit toujours le cas dans dix, vingt ou trente ans.

Nous réfléchirons à la manière de pérenniser sur le territoire la présence de consultations de spécialistes médicaux, fragiles ou carencées, en lien avec les communes voisines, l’hôpital et les professionnels de santé.

Nous proposerons une véritable mutuelle complémentaire santé locale, pour donner accès à un service de qualité, à tarif négocié, accessible à toutes et à tous. Nous nous inspirerons du travail réalisé à Aouste-sur-Sye, et proposerons aux communes voisines de travailler ensemble sur ce sujet.

Nous accompagnerons le handicap et agirons pour l’accessibilité, en améliorant l’accès aux bâtiments et espaces publics, en rénovant les trottoirs pour faciliter les déplacements, en soutenant les actions des commerces et des entreprises, ainsi que celles des associations et structures spécialisées dans le domaine du handicap, et en prenant des mesures d’inclusion dans chaque projet porté par la Ville.

Nous faciliterons le maintien à domicile des personnes âgées, en créant un réseau de convivialité et d’entraide « Vieillir dans notre ville », sur le modèle de « Vieillir au village » (qui existe à Grâne et Puy-Saint-Martin). Nous le doterons de moyens humains et matériels, en lien avec le CCAS et les associations qui souhaiteront s’y engager, pour accompagner le vieillissement, lutter contre l’isolement, renforcer l’entraide, la convivialité et le plaisir de vivre ensemble. Ce réseau permettra de répondre à des besoins spécifiques de personnes âgées et de vivre le plus longtemps possible, en bonne santé, dans notre ville.

Pour appliquer ces propositions, nous nous appuierons sur l’ensemble des professionnels de santé. Elles seront mises en œuvre de la manière la plus adaptée à la réalité du terrain et aux besoins locaux, comme nous le ferons dans tous les domaines.

Développer et préserver notre offre de santé est vital. Nous avons toutes et tous besoin d’un accès aux soins de qualité et de proximité. Cela contribue aussi à la richesse et au dynamisme d’un territoire, par la création de services et d’emplois.

Dimanche 15 mars, agissons pour préserver et soutenir les structures de soins de notre commune et notre territoire, pour garantir une présence médicale de qualité et de proximité sur le long terme, et un accès au soin à toutes et à tous !

Christian Braillon et Monica Fioriello,
pour l’équipe de « Réinventons Crest »